Les Peintures Antiques : Couleurs Romaines de Cuní

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

faceLes couleurs romaines à la cire Cuní sont le résultat d’une recherche archéologique. L’analyse des couleurs utilisées dans des échantillons de peinture murale romaine a permis de déterminer que la peinture était constituée d’une émulsion de cire d’abeille mélangée avec des pigments. Les échantillons provenaient des peintures murales de Pompéi, Herculanum et Marsala en Italie, de Merida, Carthagène et Baelo Claudia en Espagne. Les analyses ont été réalisées dans les laboratoires de l’Istituto Centrale per la Conservazione ed il Restauro à Rome, le Smithsonian’s Museum Conservation Institute à Washington DC et le Cooper Union Department of Chemistry à New York.

La reconstruction de la peinture utilisée à l’origine dans ces peintures murales romaines, avec les matériaux identifiés dans les études chimiques, a abouti à un matériau artistique exceptionel : les couleurs romaines Cuní, fabriquées en respectant strictement la formulation gréco-romaine de l’émulsion de cire et avec les pigments correspondants à cinq couleurs de base utilisées par les maîtres de l’Antiquité classique, blanc de chaux, oxyde de fer jaune et rouge, noire de carbone et bleu égyptien. Ce dernier pigment est actuellement indisponible et nous avons donc utilisé une couleur de tonalité identique obtenue par mélange de pigments.

Cette peinture de cire à l’eau, qui était inconnue jusqu’à présent, était dénommée encaustique par les Grecs et les Romains de l’Antiquité. Ce nom fait également référence à une autre peinture à la cire utilisée durant cette période : l’encaustique à base de cires en couleurs appliquées en état de fusion. Pour distinguer cette nouvelle encaustique de l’encaustique à chaud déjà connue et utilisée actuellement par de nombreux peintres, nous l’avons appelée encaustique à l’eau.

Avec les couleurs romaines à l’encaustique à l’eau de Cuní, les artistes contemporains ont à leur disposition pour la première fois un produit de peinture qui a été utilisé pendant des siècles par les artistes de l’Antiquité classique et dont la formule avait été perdue pendant le Moyen-Âge. Ces produits permettent également aux conservateurs-restaurateurs de peinture ancienne d’obtenir des échantillons de référence reproduisant fidèlement la composition de l’encaustique à l’eau gréco-romaine et facilitant l’identification des matériaux d’origine dans les études de conservation et de restauration des peintures de l’Antiquité.

Les artistes qui souhaiteraient élargir la gamme de couleurs romaines à l’encaustique à l’eau peuvent également utiliser toute la gamme de couleurs et de produits complémentaires de Cuní, totalement compatibles avec la gamme romaine, mais dont la composition a subi certaines modifications par rapport à la composition originale afin d’améliorer les caractéristiques et le comportement de la peinture.

Voir tous les détails du produit en boutique.

 

Facebookgoogle_plusrss