Pigment Rose Isaro PR122 Agrandir l'image

Pigment Rose Isaro PR122

Les premiers pigments de quinacridone furent synthétisés en 1935 par le chimiste allemand Liebermann. Si en un premier temps ils ne remportèrent que peu de succès, ils retiennent néanmoins l’attention d’une société américaine qui les produisit de manière industrielle dès le milieu du 20e siècle. De nos jours, leur vivacité de ton et leur haute permanence à la lumière font que ces pigments ont trouvé une place de choix sur la palette des artistes.

Plus de détails


13,50 € TTC

  • 150mL

Fiche technique

CouleursRose

En savoir plus

Les premiers pigments de quinacridone furent synthétisés en 1935 par le chimiste allemand Liebermann. Si en un premier temps ils ne remportèrent que peu de succès, ils retiennent néanmoins l’attention d’une société américaine qui les produisit de manière industrielle dès le milieu du 20e siècle. De nos jours, leur vivacité de ton et leur haute permanence à la lumière font que ces pigments ont trouvé une place de choix sur la palette des artistes.

Ton : rose tirant sur le mauve.
Propriétés : Haut pouvoir colorant. Transparent. Poudre légère, fine et très colorante.
Convient pour : Huile, Acrylique, Tempera, Peinture à l’eau.
Résistance à la lumière : 8 (1= très peu stable à la lumière, 8 étant parfaitement stable à la lumière).
Conditionnement : Pot de 150 ml. Poids net de pigment : 50 gr
Nomenclature pigmentaire : PR122
Pigment organique de synthèse

  • Pigment de haute qualité sélectionné par Isaro pour fabriquer ses couleurs.
  • Convient pour Huile, Acrylique, Tempera, Peinture à l’Eau (Aquarelles, Gouaches...).
  • Parfaitement stable à la lumière.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Pigment Rose Isaro PR122

Pigment Rose Isaro PR122

Les premiers pigments de quinacridone furent synthétisés en 1935 par le chimiste allemand Liebermann. Si en un premier temps ils ne remportèrent que peu de succès, ils retiennent néanmoins l’attention d’une société américaine qui les produisit de manière industrielle dès le milieu du 20e siècle. De nos jours, leur vivacité de ton et leur haute permanence à la lumière font que ces pigments ont trouvé une place de choix sur la palette des artistes.